Contact

143, rue 1695 Ngousso Hopital général, Face EIforce. BP 14674, Yaoundé, Cameroun

disponible 24/ 7.

Des dizaines de camerounais se cachent dans des refuges pour échapper aux bombardements de l’armée Russe.   Leurs appels de détresse aux autorités camerounaises pour être évacués sont restés lettre morte.

De nombreuses familles et jeunes étudiants camerounais sont encore bloqués en Ukraine, 22 jours après l’invasion. Ils sont dans des abris pour échapper aux bombardements de l’armée Russe. Le péril n’est pas près de disparaitre car s’ils ne sont pas abattus, ils mourront peut-être de famine. « Nous avons eu la chance d’acheter du riz, du sucre et de la farine. Il y’a plus de pain dans la ville, on mange une seule fois par jours, et avec les enfants c’est très compliqué », se désole Adrien, l’un des immigrés.

Leurs multiples appels aux autorités camerounaises pour les faire évacuer n’ont pas eu de suite favorable. Ils n’ont reçu en retour qu’un communiqué leur appelant à la prudence et à suivre les instructions des autorités Ukrainiennes.

Toutefois, la diplomatie camerounaise a confirmé le 11 mars 2022 que « de la plupart des Camerounais voulant quitter I’Ukraine, au moins 90% ont déjà pu le faire.

Pour rappel, L’invasion de l’Ukraine par la Russie en 2022, aussi appelée guerre d’Ukraine ou guerre russo-ukrainienne de 2022, est une campagne militaire déclenchée le 24 février 2022 sur ordre du président russe Vladimir Poutine. Depuis le début de la guerre jusqu’au 22 -ème jours, l’on comptabilise plus de 3 millions de déplacés.

Share: