Les pouvoirs publics veulent améliorer l’accès aux services financiers. Des stratégies en étude pour la période 2021-2025

 

Le ministère des Finances du Cameroun (Minfi), en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), veut améliorer le pourcentage de la population ayant accès aux services financiers sur l’étendue du territoire national.

D’après les statistiques officielles, seulement 10% des adultes disposent d’un compte bancaire au Cameroun; 51% des personnes de plus de 15 ans n’ont pas accès ou n’utilisent pas les services financiers. 

Les données ont été relayées mardi, 10 novembre, à Yaoundé, par le Minfi et le PNUD à l’occasion du lancement de la mise à jour de la stratégie nationale d’accès des populations aux services financiers.

Sur la période 2014 – 2020, une phase pilote a été lancée et le gouvernement espère poursuivre pour la période 2021 – 2025 avec l’appui des bailleurs de fonds internationaux.

Les activités à mettre en œuvre sont pilotées par le Programme d’appui à la stratégie nationale d’inclusion financière, que coordonne Victor Ndzana Ndzana.

D’après le responsable, l’accélération de l’accès aux services financiers au Cameroun dépend de certains facteurs: l’accès à la téléphonie mobile dans les zones rurales et reculées, le développement des services financiers adaptés aux différentes couches de la population, l’éducation à l’utilisation des services financiers, entre autres.

Cet article Au Cameroun, seuls 10% des adultes disposent d’un compte bancaire (gouvernement) est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar