Des blessés graves, parmi la douzaine enregistrée, pris en charge gratuitement dans des formations sanitaires publiques de la région du Sud-ouest.

Ebongo Zachaeus Nanje, délégué régional du ministère de la Santé publique pour le Sud-ouest, fait le point sur les admissions suite à l’attaque armée d’un établissement scolaire à Kumba. « Il faut signaler le cas de cet enseignant de sexe masculin de 37 ans qui a un hématome optico-fascial qui nécessite une prise en charge psychosociale. Sinon la plus part qui sont à Kumba nécessitent plutôt une prise en charge psychosociale et des soins médicaux modérés ou légers », diagnostique ce médecin contacté par la Crtv.

Ce responsable ajoute ce « cas d’une fille de 15 ans qui doit être prise en charge de façon chirurgicale et un garçon de 10 ans avec une plaie ouverte abdominale ». Ils ont été référés à l’hôpital régional annexe de Buea, la grande ville de la région du Sud-ouest du Cameroun.

Samedi un peu avant midi, des hommes armés ont fait irruption dans une école dans les environs de la ville de Kumba. Une opération punitive qui s’est soldée par la mort de six élèves : quatre sur le coup et deux autres qui vont décéder plus tard des suites de leurs blessures. Cette attaque a provoqué une vague d’indignation à travers le pays. Les autorités de la région assurent que la prise en charge de quelque 14 blessés est entièrement gratuite.

Cet article Attaque de Kumba : point sur la situation des blessés est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar