Après la présentation lundi dernier (05 octobre 2020, Ndlr)de ses lettres de créances au président Emmanuel Macron, l’ambassadeur du Cameroun à Paris a offert un vin d’honneur à la communauté camerounaise et aux amis du Cameroun.

Dans son allocution, SEM André-Magnus Ekoumou s’est présenté devant les siens comme “un envoyé, pour faire le compte rendu”

Toujours dans son allocution, le plénipotentiaire Camerounais a insisté sur sa feuille de route telle prescrite par sa hierarchie au Cameroun ” Rassembler et apaiser tous les Membres de la Communauté Camerounaise pour les rasséréner, booster leur moral et les placer en pôle position dans la conquête impitoyable des espaces socio-économiques et commerciaux internationaux, hautement concurrentiels, dans l’ultime objectif d’engranger des bénéfices et de maximiser leur plus-value dans le vaste chantier de Construction Nationale, d’autre part”.

L’intégralité de son discours…

-MESDAMES ET MESSIEURS, DISTINGUES PERSONNELS DE LA CHANCELLERIE, DU CONSULAT GENERAL DU CAMEROUN A PARIS, ET DU CONSULAT DU CAMEROUN A MARSEILLE ;
-MESDAMES ET MESSIEURS, CHERS AMIS DU CAMEROUN ;
-MESDAMES ET MESSIEURS, CHERS COMPATRIOTES ;
-MESDAMES ET MESSIEURS !

C’est avec une indicible JOIE et une profonde EMOTION, que je prends la Parole devant vous aujourd’hui.

En effet, une cinquantaine de jours après mon arrivée en France, je viens tout juste de présenter les Lettres de créances qui m’accréditent comme Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Cameroun, auprès de la République française, à SEM EMMANUEL MACRON, Président de la République française.

J’ai accompli cet Acte lourd de signification, en pleine conscience, en rendant Grâce à DIEU pour la Vie qu’il nous donne, et en ayant une pensée spéciale à l’endroit du PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SEM PAUL BIYA, qui a bien voulu nous confier la DIRECTION de la Mission Diplomatique du Cameroun en France, le 30 Juin dernier.
Il faut saluer et se féliciter des efforts du Gouvernement français, de traduire dans les faits sans attendre, malgré un Agenda International particulièrement contraignant, cette expression de Considération et d’estime qu’il accorde à la République du Cameroun, et partant à Son Illustre CHEF, SEM PAUL BIYA, Président de la République.

Comme vous le savez certainement, la Présentation des Lettres de Créances est un Rituel protocolaire juridique et diplomatique qui revêt une portée particulière, conférant ainsi à notre présence en France, tous les Attributs de légalité et de légitimité dans le cadre de l’exercice de nos fonctions.

Voilà pourquoi, je vous remercie d’être venus aussi nombreux me voir ainsi conforter dans mes Rôles et mes Missions.
MESDAMES ET MESSIEURS,
CHERS COMPATRIOTES,

Dans ce contexte, j’ai tenu à me présenter devant vous ici, dans cette Auguste Salle d’Apparat, fraîchement sorti du Palais de l’Elysée, en toute simplicité, et comme vous pouvez, vous en rendre compte, drapé de tous les atours symboliques de mes fonctions. Je suis devant vous, disais-je, comme un envoyé, pour vous faire le compte rendu. Je suis devant vous aussi, Comme pour recevoir des représentants des Camerounais Résidant en France, la dernière main de cette Onction vitale, indispensable à l’heureux accomplissement d’ un mandat diplomatique au cours duquel nous devons cheminer ensemble, en puisant dans le registre de la Paix, de la pensée et de l’action positives et en nous gavant de tolérance, de rapprochement ,d’acceptation réciproque et d’humanisme, ayant toujours à cœur, la stricte observance des lois et règlements de notre Pays d’Accueil.

Je suis donc là enfin, devant vous, pour me ressourcer de la Sève millénariste, ancestrale et vivifiante de nos Racines Communes. Toutes et Tous, Soyons-en Fiers !

Je vous invite dès lors à rentrer de plain-pied dans les espaces de la Communication et de l’information que sont les Médias Sociaux, non pas pour perpétuer une mauvaise habitude qui semble s’installer dans notre communauté à travers la diffusion et l’apologie du discours de l’insulte, de la calomnie, de la diffamation, de la haine et des tares de nos groupes communautaires respectifs, mais davantage pour présenter les innombrables ressources culturelles, humaines géographiques et géologiques que regorgent notre pays, contribuant au demeurant au renforcement de la Culture de la Paix et du Vivre Ensemble chez nous.

OUI, l’histoire, la Culture et la Géographie, dans leurs Dynamiques, parfois mystérieuses, dans la confluence de l’entrelacement de multiples facteurs, nous ont rassemblés et nous ont soudés, toutes et tous portés par le partage d’un même territoire et d’une même Communauté de Destin.

OUI, auprès de vous, je me sens ragaillardi !
MESDAMES ET MESSIEURS,
CHERS COMPATRIOTES !

En me nommant ici en France, je l’ai dit déjà, le Président de la République a bien voulu me confier une feuille de route qui se Résume en deux Maitres-Mots, pour en faciliter la compréhension de ma mission et son déploiement stratégique conséquent. Il s’agit DU  RASSEMBLEMENT ET DE L’APAISEMENT.

D’une part, il s’agit de Rassembler et d’Apaiser les Personnels Diplomatique et Consulaire, pour leur permettre d’exercer en toute efficacité leurs Missions de Service Public, influencer par le risque de se laisser dissiper dans des difficultés interpersonnelles ;

Et, RASSEMBLER ET APAISER tous les Membres de la Communauté Camerounaise pour les Rasséréner, booster leur moral et les placer en pôle position dans la conquête impitoyable des espaces socio-économiques et commerciaux internationaux, hautement concurrentiels, dans l’ultime objectif d’engranger des bénéfices et de maximiser leur plus-value dans le vaste chantier de Construction Nationale, d’autre part.

Ces résultats ne peuvent être atteints qu’à travers des relations d’échanges et de partenariats mues par la confiance mutuelle et engagées par des professionnels efficaces. Il revient alors à chacune et à chacun d’entre nous, de défendre Jalousement l’Image de Marque du Cameroun ;

De Préserver l’Intégrité Physique de la Mission Diplomatique, NOTRE MAISON COMMUNE, de prendre nos distances et de dénoncer les Actes de saccage, de menaces de Destruction, et de malveillance tous azimuts, qui blessent notre Fierté et entachent Notre Crédibilité et notre Honorabilité Internationale. Sur mes Instructions, une campagne Institutionnelle a d’ailleurs été lancée dans ce sens.

MESDAMES ET MESSIEURS,
CHERS COMPATRIOTES !

Je voudrais vous engager toutes et tous, dans des perspectives volontaristes d’initiatives et d’actions de développement, qui soudent notre Communauté dans le cadre du déploiement de La Diplomatie de Proximité et d’Actions concertées chères au PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, SEM PAUL BIYA, en poursuivant ce que nous avons déjà commencé, c’est-à-dire, les rencontres et les Visites de nos compatriotes dans leurs cadres de vie et leurs milieux socio-professionnels.

Concomitamment, au niveau du Service Public, nous poursuivons sans cesse nos efforts d’amélioration de l’offre des Services Consulaires à Paris et à Marseille, dans le but de faciliter l’insertion harmonieuse de nos compatriotes vivant en France dans leurs démarches administratives. C’est dans cet élan que, soucieux de mieux les accompagner dans la recherche des solutions à leurs multiples problèmes, nous comptons réactiver dans les tous prochains jours les PERMANENCES JURIDIQUES et organiser les PERMANENCES SANITAIRES et les Regroupements Socio-Professionnels, dans le but de tirer le meilleur profit de la Coopération Décentralisée, et des nombreuses possibilités et opportunités qu’offre nos relations bilatérales avec la France, notre partenaire traditionnel et privilégié !

C’est dans cette optique, que je souhaite voir une maturation rapide de la réflexion et un aboutissement des échanges, en vue de la création d’une Plateforme de CONVERGENCE DES DIASPORAS, pour canaliser les initiatives, le patriotisme et les énergies des uns et des autres.
Pour faire face à ces questions, je fais savoir à nouveau qu’un fichier est désormais rendu disponible au sein du Consulat Général. Ce fichier constitue, pour tous un guichet et une interface servant au répertoire, et en l’enregistrement des projets d’investissement que la diaspora envisage de faire éclore au Cameroun.
Dans l’objectif de mieux capter ces inputs susceptibles d’apporter des solutions économiques nécessaires à la politique d’émergence projetée par le Gouvernement de notre pays, et bien évidement à l’amélioration des conditions de vie de nos compatriotes, je suggère, que les associations fonctionnent en réseau, posant les problèmes et formulant de suggestions par secteur d’activités.

L’objectif visé étant d’intégrer pleinement la diaspora aux efforts de développement de notre Pays, en lui ouvrant la porte des institutions nationales en charge de ces questions sur place au Cameroun. Vous l’aurez compris, c’est l’idée d’une Organisation faitière regroupant des Associations Camerounaises de France comprenant en son sein les acteurs des différents sous-secteurs.

Vos suggestions, contributions et autres idées novatrices et enrichissantes sont à cet égard les bienvenues.

Hormis ces aspects, l’idée d’un Guichet Unique de la Diaspora, tout aussi déjà fonctionnel, fait également son chemin. En de termes plus clairs et, selon l’approche que je me fais de cette idée, il s’agit de négocier en liaison avec les Autorités Camerounaises, diverses facilités au bénéfice de la dynamique diaspora camerounaise que j’invite à se transformer en vecteur du développement socioéconomique de notre pays. Ce Guichet Unique devra à terme être l’interface regroupant l’ensemble des Administrations impliquées dans les problématiques d’investissement de la diaspora.

De la sorte, bien de projets dont vous êtes souvent porteurs, ne se perdront plus dans les dédalles et méandres de notre administration, que trop souvent la diaspora juge lourde, inutilement inertielle, querelleuse voire corrompue.

De même, j’envisage la mise en place d’une Cellule de Veille susceptible de m’assister et d’interagir auprès de certains cercles politiques, sécuritaires, administratifs et communautaires de France, au profit des intérêts du Cameroun et de son entreprenante Diaspora.

MESDAMES ET MESSIEURS,
CHERS COMPATRIOTES !

Depuis quelques années, le Cameroun notre beau Pays, connait une rupture de la Paix dans sa partie septentrionale et dans les Régions Anglophones. Face à cette interpellation salutaire, nous ne devons pas nous lasser. Au contraire, Nous devons nous mobiliser et se sentir solidaires, de ce qui se passe chez nous, pour contrer toutes velléités d’extrémismes, de séparatismes et de sécession d’où qu’elles viennent.

Par nos actions d’entreprise et de développement individuelles, en groupes ou en partenariats avec des étrangers, adossées à notre digne comportement, nous devons tout faire pour que la personnalité internationale du Cameroun, qualifiée pendant longtemps de Havre de Paix, Retrouve ses Marques d’honorabilité et soit toujours forte et respectée dans le monde entier.

Prenons garde aux appels pervers de la Division, de la stigmatisation et des enchères populistes qui puisent dans les préjugés sociaux.

Dernièrement quand j’évoquais ma conception du NI NI ! « NI BAS, NI PATRIOTES, NI PATRIOTES, NI NORDISTES, NI BETI, NI BAMILEKE, NI DOUALA, NI ANGLOPHONE, NI FRANCOPHONE. IL YA SEULEMENT LES CAMEROUNAIS », pour dire que notre Identité Nationale, Résultant de Notre Imaginaire Commun, comme Camerounaise et Camerounais, avait une ABSOLUE PREEMINENCE ET UNE PRIMAUTE idéologiques et pratiques sur nos petites appartenances tribales, sociologiques, religieuses ou linguistiques, cela a surpris certains…Alors qu’il s’agit tout simplement de la Définition de notre Identité profonde : Toutes et Tous Camerounaises et Camerounais d’abord !

N’oublions pas ces mots prononcés par le PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, SEM PAUL BIYA, le 09 Février 1983 à Bamenda, à l’aube de sa Magistrature Suprême :
«  I’M BURN A CAMEROONIAN !
I SHALL LEAVE A CAMEROONIAN !
I WOULD DIED A CAMEROONIAN ! »

Ces trois phrases résonnent dans nos consciences plus fort heureusement aujourd’hui, comme étant une Trilogie Sacrée de notre de Personnalité Internationale, de notre Cri de ralliement et DE NOTRE CREDO REPUBLICAIN !

En cette période critique de crise sanitaire, je vous invite à la prudence, partout où vous vous trouvez, et au respect des mesures barrières en vigueur dans notre Pays d’Accueil.

VIVE LA COMMUNAUTE CAMEROUNAISE DE France ;
VIVE L’AMITIE ENTRE LA France ET LA CAMEROUN ;
VIVE LA DIPLOMATIE CAMEROUNAISE ET SON ILLUSTRE CHEF SEM PAUL BIYA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ;
VIVE LE CAMEROUN.
JE VOUS REMERCIE POUR VOTRE BIEN AIMABLE ATTENTION !

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar