Le président Paul BIYA a effectué un déplacement pour son village natal Mvogmeka ce weekend. À son arrivée, il a été accueilli par ses partisans vêtus des tenues du RPDC qui exultaient de joie de voir leur “leader”.

Au Cameroun, on peut librement louer, idolâtrer, adorer et déifier le président de la République. Mais il est interdit de manifester pacifiquement pour demander son départ, au risque d’être embastillé.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar

administrator