Onglets principaux

Société

CAMEROUN :: Crtv : tant d’incertitudes au programme

Que va-t-il se passer dans les prochains jours à la Cameroon radio television ? Non, ce n’est pas à proprement parler un sujet d’analyse. Mais une série d’inquiétudes nourries par un certain nombre d’indicateurs qui s’amoncellent au-dessus de la tour d’aluminium de Mballa II depuis quelques...
734 vues
02/01/2016 - 11:16
Charles NSANA
admin
CAMEROUN :: Crtv : tant d’incertitudes au programme

Que va-t-il se passer dans les prochains jours à la Cameroon radio television ? Non, ce n’est pas à proprement parler un sujet d’analyse. Mais une série d’inquiétudes nourries par un certain nombre d’indicateurs qui s’amoncellent au-dessus de la tour d’aluminium de Mballa II depuis quelques semaines. Sans que les sources de La Nouvelle Expression, même fiables, ne confirment formellement les données, une opinion informée s’interroge sur l’intérêt relativement récent que le Directeur général de la Crtv représente pour le Tribunal criminel spécial.

Avant que Amadou Vamoulké qui a longtemps bénéficié du soutien sans faille de Amadou Ali ne soit perçu comme «un client» du TCS, des observateurs attentifs ont noté que Antoinette  Essomba avait déjà intéressé les services du président Yap Abdou, au point qu’elle avait été placé sous mandat à la prison de Kodengui. Des avis informés avancent qu’il ne s’agit pas d’une banale histoire. Selon nos informations, Antoinette Essomba, ci-devant directrice de Crtv Marketing and communication gancy (CMCA), est réputée avoir joué quelque rôle éminent, dans la tenue de la comptabilité de l’Office.

Selon toute vraisemblance, elle se serait montrée généreusement coopérative avec les éléments de la Justice en charge du dossier au TCS, laissant échapper de précieuses confidences sur les, mœurs managériales de la CRtv sous Amadou Vamoulké. ..Ces évolutions sont enregistrées alors même qu’entre temps, Gervais Mendo Ze- crédité d’une fort honorable contribution financière pour les obsèques de Rosette Mboutchouang, belle-mère de Paul Biya - a lui été interpellé et placé sous mandat à Kondengui, pour quelques dossiers qui lui ont valu d’être soupçonné d’un détournement  de fonds publics d’au moins 755 millions Fcfa, du temps où il dirigeait la Crtv.

Quel lien entre tous ces épisodes ? Les moins naïfs  croient savoir que le sort du professeur de linguistique suggère que son successeur à Mballa II, pourrait, dans les prochains jours, crever l’écran, s’agissant de l’assiduité avec laquelle le TCS le sollicite. Difficile conjoncture en tout cas pour Amadou Vamoulké qui a déjà reçu, ces dernières semaines, une demande d’explication de la part de Issa Tchiroma Bakary en sa qualité de président du Conseil d’Administration de la Crtv, pour avoir laissé croire qu’il critiquait l’option du chef de l’Etat de confier à l’opérateur Startimes, le marché du basculement de la Crtv de l’analogique vers le numérique…

 


© Source : La Nouvelle Expression
Étiquettes: