Onglets principaux

Société

Cameroun- Sécurité Routière : 22 personnes meurent dans un accident de la circulation.

C’était le 23 Juin 2019, sur l’axe lourd Bafoussam-Douala. 22 personnes ont trouvé la mort et 15 autres ont été blessées dans un accident de la circulation mettant au prise un bus de 30 places et un camion. L’accident s’est produit dans la localité de Lagoué dans le département des Hauts Plateaux.
943 vues
06/24/2019 - 15:14
Christian-ESSIMI
Christian ESSIMI
Rédacteur web
Cameroun- Sécurité Routière : 22 personnes meurent dans un accident de la circulation.

Du sang a encore coulé sur les routes Camerounaises, ce Dimanche 23 Juin 2019. 22 personnes ont trouvé la mort, et 15 autres se trouvent grièvement blessées dans un accident de la route, sur l‘axe lourd Bafoussam-Douala. L’accident qui s’est produit dans la localité de Lagoué, à un kilomètre de la ville de Baham dans le département des Hauts Plateaux, mettait au prise une voiture de transport en commun de 30 places et un camion. Selon le communiqué du gouvernement produit par les soins de son porte-parole, René Emmanuel SADI Ministre de la Communication, le bus de 30 places appartenant à l’agence sincérité voyage en partance pour Douala, s’est rendu coupable des motifs d’excès de vitesse et de surcharge (37 passager à bord), au moment de la collision avec le camion en provenance de Banka. Les victimes ont été transportées du côté de l’hôpital régional de Bafoussam où les blessés sont actuellement pris en charge. Voici du reste la liste des victimes de cet accident.

 

Cet accident intervient moins d’un mois après celui du 04 Juin 2019, survenu sur l’axe lourd Yaoundé-Douala, dans lequel, 01 personne avait trouvé la mort et deux autres furent blessées selon les sources officielles. L’accident du 23 Juin 2019, reste l’un des plus meurtrier enregistré depuis le début d’année en cours. D’après un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé, sur les accidents routiers au Cameroun, publié en début d’année 2019, 1900 citoyens ont trouvé la mort dans un accident de la circulation en 2018, et 6000 autres ont été blessés ou mutilés au cours de la même période. Ce qui fait de ce fléau, la deuxième cause de mortalité au Cameroun après le paludisme.

Pourtant, toute une série de mesures avaient été prises pour lutter contre ce fléau au Cameroun. Mesures qui allaient de la sécurisation du circuit d’obtention du permis de conduire, aux réformes rigoureuses en matière de visites techniques, en passant par des contrôles mixtes sur les axes routiers, tout ou presque était mis en œuvre pour séparer la bonne graine de l’ivraie. Mais au final, presque rien n’a changé. Le faux a nettement pris possession du circuit des permis de conduire, les contrôles mixtes continuent de se remplir les poches, et la visite technique pour sa part alimente toujours ses réseaux parallèles, malgré les assurances du responsable au Ministère des Transports en charge de cet aspect technique, qui déclarait : « Le Mintransports a fait un appel à manifestation internationale de l’une des meilleures structures dans la sécurisation des processus d’obtention des visites techniques pour sécuriser tout le processus d’obtention des visites techniques au Cameroun ». Belle utopie. Puisque dans les faits, la réalité est toute autre. Plusieurs accidents sont encore dus à un défaut de visite technique, ou du moins, d’un mauvais diagnostic opéré lors du passage à la visite technique. Cas patent, celui du bus de l’agence Garanti Express qui a perdu ses freins et qui a ôté la vie à trois nobles citoyens. C’était le Lundi 08 Avril 2019, au quartier Nsam à Yaoundé. Preuves que la fin de ces hécatombes n’est pas pour demain.

Lire aussi :

https://237cameroun.online/fr/Cameroun-S%C3%A9curit%C3%A9-routi%C3%A8re-Une-personne-trouve-la-mort-dans-un-accident-de-la-circulation

nike air max 1 yellow

Étiquettes: