Onglets principaux

Economie

CEMAC- Marché financier : Fusion attendue des deux bourses existantes

La Commission de Surveillance du Marché Financier en Afrique Centrale annonce pour le 05 juillet 2019, à Douala, au Cameroun, l’opérationnalisation de la Bourse des Valeurs Mobilières de l’Afrique Centrale.
726 vues
06/18/2019 - 14:03
Christian-ESSIMI
Christian ESSIMI
Rédacteur web
CEMAC- Marché financier : Fusion attendue des deux bourses existantes

 

Engagé dans un vaste projet d’unification de ses bourses depuis des années déjà, le marché financier de la zone CEMAC, entend enfin se donner un nouveau visage d’ici le 05 juillet 2019. Date à laquelle, sa configuration actuelle est appelée à changer, pour s’articuler autour d’un Régulateur unique basé à Libreville (Gabon), et d’un siège de la bourse unique fixé à Douala (Cameroun), issue de la fusion de deux bourses existantes, Bourse des Valeurs Mobilières de l'Afrique Centrale (BVMAC) et Douala Stock Exchange (DSX). Une réforme en cohérence avec le processus d’unification des marchés financiers de la CEMAC, décidée par les chefs d'Etat de la sous-région lors de leur session extraordinaire tenue le 30 octobre 2017 à Ndjamena au Tchad. Cité par la rédaction de APA news, relativement à l’état des préparatifs de cette fusion attendue, Nagoum YAMASSOUM, Président de la Commission de Surveillance du Marché Financier en Afrique Centrale (COSUMAF), dira la chose suivante : « Les derniers réglages de diligences restantes sont en cours et aboutiront début juillet 2019 sous la coordination de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC).

Le processus de fusion des deux bourses existantes, BVMAC et DSX aura connu un coup d’accélérateur ces derniers mois. Déjà le 31 Mars dernier à Douala, la Commission des Marchés Financiers du Cameroun (CMF) a été officiellement dissoute, au profit de la COSUMAF, désormais unique régulateur du marché financier de la CEMAC, basé à Libreville au Gabon. « La CMF disparaît au profit de la COSUMAF, nouveau régulateur régional basé à Libreville (…) Nous travaillons depuis plus d’un an avec la COSUMAF pour la mise en œuvre de la décision des Chefs d’Etat : unifier les deux marchés financiers d’Afrique centrale. Au niveau des régulateurs, c’est chose faite », a précisé le Camerounais Jean Claude Ngbwa.

Aussi ambitieuse que parait cette entreprise, il convient tout de même de s’interroger sur les formes et contours que pourraient prendre les nouveaux challenges qui attendent ces pays membres pour les jours à venir. Challenges dont il faudra nécessairement surmonter les difficultés, pour donner à vivre cette embellie financière, promise à tous les acteurs du secteur en Afrique Centrale. Pour cela, la voie semble toute tracée à en croire, le Tchadien Nagoum YAMASSOUM, Président de la COSUMAF. « Les nouveaux défis sont nombreux. Le plus important d’entre eux est la dynamisation du marché, parce qu’en dehors du marché camerounais, les autres marchés étaient plutôt embryonnaires et atones (…) Nous allons nous attacher à faire de la pédagogie financière pour faire connaître le marché régional et ses opportunités. »

Le choix d’unifier les deux marchés financiers de la sous-région Afrique Centrale n’est pas anodin. Il puise toute sa pertinence dans le programme des Réformes Economiques et Financières de la CEMAC, adopté par les dirigeants des Etats membres, dans l’optique de restructurer et diversifier les sources de financements des différents pays et entreprises. Dans cette stratégie collective, le marché financier est donné pour être le catalyseur de la relance économique des pays membres. « C’est à ce titre, que le marché financier est consacré comme maillon essentiel et canal privilégié de financement des dynamiques communautaires », précise Nagoum YAMASSOUM. Reste maintenant pour que cette fusion soit physiquement consommée à date, que les assemblées générales extraordinaires de la BVMAC et de la DSX se tiennent d’ici le Ier juillet 2019, pour la validation du traité de fusion.

Lire aussi :

https://237cameroun.online/fr/economie/cameroun-le-syst%C3%A8me-financier-adoss%C3%A9-aux-banques

Max 90 Premium SE

Étiquettes: