Onglets principaux

Société

CAMEROUN-CRISE ANGLOPHONE : L’armée camerounaise accusée d’avoir abattu un nourrisson à Muyuka

Dans une vidéo déconcertante une mère inconsolable avec près d’elle le corps inerte de son nourrisson déclare que le crime crapuleux serait l’œuvre de militaires camerounais.
560 vues
05/21/2019 - 16:53
Rolande-AGONG
Rolande AGONG
Rédactrice web
CAMEROUN-CRISE ANGLOPHONE : L’armée camerounaise accusée d’avoir abattu un nourrisson à Muyuka

C’est un récit effroyable en un jour de célébration de l’unité nationale du Cameroun, alors même que le gouvernement de Paul Biya tente de rassurer l’opinion nationale et internationale sur sa ferme volonté de ramener par le dialogue, la paix et la stabilité dans les régions du nord-Ouest et du Sud-Ouest. Un récit très clairement en défaveur de l’armée camerounaise dont les faits d’armes, pourtant régulièrement salués sur ses différents fronts, souffrent depuis quelques temps de ce type d’accusations fondées ou non, de nature à décrédibiliser ces symboles de la sécurité du pays.

Ici encore, la scène est déconcertante. Le corps inerte d’un nourrisson est allongé dans un fauteuil et près de lui, sa mère, inconsolable délivre un récit qui plonge alors dans la stupeur et la plus grande incompréhension : Des militaires camerounais auraient abattu l’enfant alors que sa génitrice était dans une autre pièce.

            Des faits et des accusations aux conséquences certainement lourdes. Pourtant, pas un mot sur la question en provenance d’Etoudi, rien non plus du côté du porte-parole du gouvernement, motus et bouche cousue pour ce qui est de la défense, pas un son de cloche officiel n’a filtré jusqu’à cette heure ; c’est le silence total qui enveloppe cette autre affaire indexant l’armée, après les accusations de viols et maltraitance intervenues en tout début de cette crise.

Étiquettes: