Onglets principaux

Politique

Cameroun-Nigéria : Réouverture de la frontière Amchidé - Banki

L'axe routier reliant les localités d’Amchidé dans la région de l’Extrême-nord au Cameroun et Banki au nord-est du Nigéria, a été rouvert ce mercredi 15 mai 2019, après cinq années de fermeture, du fait des attaques de Boko Haram
306 vues
05/17/2019 - 17:08
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

La réouverture officielle de l’axe Amchidé (Cameroun) – Banki (Nigéria), a été entérinée, ce mercredi 15 mai 2019, au cours d’une cérémonie présidée par le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, Midjiyawa Bakari, en présence d’un parterre d’autorités locales camerounaises et nigérianes, mais aussi des responsables de la Force Mixte Multinationale de lutte contre Boko Haram.

C’est justement à cause des incursions du groupe terroriste nigérian au Cameroun, que la frontière commune avait été fermée en 2014. Avec l’affaiblissement des forces djihadistes, la situation sécuritaire dans la région s’est stabilisée, grâce aux actions conjointes des pays du bassin du Lac Tchad, regroupés au sein de la Force Mixte Multinationale.

« La situation à la frontière s’est normalisée et nous avons jugés utile de relancer le trafic entre le Cameroun et le Nigéria », a indiqué le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, Midjiyawa Bakari, cité par l’agence de presse Anadolu. « La douane ainsi que la police de l’immigration ont déjà été installées pour collecter les taxes », a ajouté l’autorité administrative.

« Au niveau sécuritaire, nous avons eu des échanges à un très haut niveau entre les autorités militaires nigérianes et camerounaises. Dans nos échanges, nous avons insisté sur l’ouverture du corridor pour atténuer les souffrances des populations », a pour sa part, indiqué le le commandant du 1er secteur de la Force multinationale mixte (FMM), le général de Brigade Bouba Dobékréo.

Coté camerounais, la réouverture de la frontière s’annonce comme un excellent moyen de relancer les activités commerciales de la localité d’Amchidé. Présentée comme une place forte des échanges commerciaux entre le Cameroun et le Nigéria, la ville avait été lune des premières ciblées par les exactions de Boko Haram en territoire camerounais.

« La fermeture brutale a mis fin à plus d’un siècle d’échanges transfrontaliers multiformes et harmonieux entre nos peuples frères qui sont liés par l’histoire et la géographie », a déploré Seiny Boukar, maire de la commune de Kolofata, présent à la cérémonie de réouverture.

« Chères populations, vous devez continuer à être vigilantes, à collaborer avec les autorités administratives et militaires comme vous l’avez toujours fait, afin que cette triste page de l’histoire de notre pays ne se répète plus », a prévenu le Gouverneur Midjiyawa Bakari.

Afin d’encadrer la reprise des échanges commerciaux entre les deux pays, des escortes militaires sont prévues, pour convoyer les marchandises le long du corridor Amchidé – Banki.

Étiquettes: