Onglets principaux

International

Le fils de Sékou Touré, condamné pour esclavage aux Etats-Unis

La justice américaine a condamné à sept ans de prison Mohamed Touré et son épouse Denise Cros-Touré, pour avoir traité une jeune guinéenne comme une « esclave », durant 16 années
457 vues
04/25/2019 - 18:07
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Le fils du premier Président guinéen, Sékou Touré, et son épouse, ont été reconnus coupables de trafic d’être humain, travail forcé, hébergement d’un étranger en situation illégale, ainsi que de déclarations mensongères au FBI, a-t-on appris, ce lundi 22 avril 2019.

Le tribunal fédéral de Fort Worth (Texas) qui a prononcé le jugement, a condamné les deux conjoints à sept ans d’emprisonnement ferme. Ils passeront également 3 années en résidence surveillée. En plus de verser une indemnité de 288.000 dollars (environ 153,8 millions de francs CFA) à la victime.

Selon la justice américaine, la jeune Djenna Diallo n’avait que cinq ans lorsque le couple de 58 ans chacun l’a fait venir aux Etats-Unis, en 2000. Pendant plus de 16 ans, la jeune fille aurait effectué au quotidien, les tâches ménagères de la famille Touré dans leur résidence de Southlake, au Texas.

S’occupant des cinq enfants du couple, sans jamais être rémunérée. La jeune fille n’aurait jamais reçu de soins médicaux, ni d’éducation scolaire. Ce que la justice américaine assimile à du travail forcé et de l’asservissement.

« Les accusés ont volé son enfance et son travail pendant des années, s’enrichissant tout en la laissant avec sa souffrance et un avenir incertain », a déclaré le Procureur général adjoint de l’Etat du Texas, Eric Dreiband.  

En Aout 2016, elle décide de s’enfuir du domicile de ses bourreaux, aidée par des voisins. Une fois libre, Djenna Diallo a dénoncé les mauvais traitements de ses employeurs. Elle raconte qu’elle a été battue, humiliée et qualifiée d'« esclave » et de « chienne ».

« Les affaires de trafic et de travail forcé sont notoirement difficiles à poursuivre, en partie parce que les victimes ont souvent peur de parler », a déclaré la procureure Erin Nealy Cox. « Il a fallu beaucoup de courage à cette jeune femme pour raconter son histoire lors du procès », a-t-elle ajouté.

Suite à ce témoignage accablant, une enquête va être ouverte par le bureau fédéral du Service de sécurité diplomatique et des poursuites judiciaires sont engagées contre le couple Touré qui est arrêté en avril 2018.

Interrogé, Mohammed Touré a déclaré que le couple avait entamé des démarches, afin de reconnaitre et d’adopter la jeune fille. Jusqu’à la date du procès, aucune preuve d ces démarches n’a été apportées. Ce qui a motivé la justice américaine à condamner le couple guinéen.

« La peine envoie un message fort à ceux qui abusent et exploitent des individus : vous serez tenus pour responsable de vos actes vicieux », a lancé Jeffrey McGallicher, agent spécial au Service de sécurité diplomatique à Houston.

Le couple est également frappé de la saisie de leur maison de Southlake, d’une valeur de 500.00 dollars. De même que la saisi de leurs comptes bancaires et le gel de leurs avoirs aux Etats-Unis.

Les avocats du couple Touré ont d’ores et déjà annoncé qu’il feront appel du verdict.

jordans for sale sneakers

Étiquettes: