Onglets principaux

Economie

Le Cameroun va ratifier l’accord de libre-échange en Afrique

  L’annonce a été faite par le Premier Ministre, Joseph Dion Nguté, à l’occasion de la visite au Cameroun, de la Secrétaire exécutive de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), Vera Songwe, qui a lancé un plaidoyer pour que le pays soit l’un des premiers à ratifier l’...
309 vues
04/22/2019 - 16:08
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

« Le Cameroun ratifiera l’accord de zone de libre-échange avec le continent africain », a déclaré le Premier Ministre camerounais, Joseph Dion Nguté, le 17 avril 2019. Le Chef du Gouvernement rassurait ainsi, la Secrétaire exécutive de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), Mme Vera Songwe, en visite à Yaoundé pour plaider en faveur de la ratification par le Cameroun, de l’accord sur la Zone de libre échange continentale Africaine (ZLECAf) signé à Kigali au Rwanda, le 21 mars 2018.

« La zone de libre-échange continentale africaine est plus qu’un accord commercial : c’est une recette pour engendrer une croissance nationale », a déclaré Mme Songwe au Chef du Gouvernement camerounais. « Nous avons tout à gagner de l’Accord de zone de libre-échange continentale africaine », a pour sa part, estimé Joseph Dion Nguté.

Reçue en audience par le Chef de l’Etat, Paul Biya, le 18 avril, la Secrétaire exécutive de la CEA a rappelé que le Cameroun a été parmi les premiers à avoir signé l’accord de Kigali. Il serait souhaitable, a-t-elle expliqué, qu’il soit aussi parmi les premiers Etats à le ratifier.

D’ores-et-déjà, un séminaire d’information et de sensibilisation a eu lieu à Yaoundé dans cette optique. Une étape du processus qui va permettre de prendre pleinement connaissance de l'accord. Mais aussi, d'y adapter les lois nationales et autres dispositions juridiques du commerce camerounais. Selon le Gouvernement, tout devairait etre pret avant la session parlementaire du mois de Juin. Les élus pourraient alors examiner l'accord et autoriser le Président de la République à le ratifier. 

« La grande fête pour la ratification aura lieu en juillet, nous devons donc croiser nos doigts pour que le Cameroun devienne l’un des membres fondateurs d’ici là », a-t-elle déclaré au cours de son entretien avec le Premier Ministre.

A terme, ZLECAf pourrait représenter un marché de plus de 1,2 milliard de personnes. Avec pour principal objectif d’accroître les échanges commerciaux sur le continent. Concrètement, il s’agit de mettre en place, un marché unique à l’échelle continentale. Les flux des échanges pourrait atteindre 2 500 milliards de dollars de PIB cumulés, selon les prévisions.

La ratification et l’entrée en vigueur de l’accord entraînera des réductions de droits de douanes, de l’ordre de 90% à 97% entre les pays africains. La ZLECAf va permettre d’harmoniser les règles de circulation des marchandises, de commerce de service, de concurrence, d’investissement, de concurrence, ou encore de propriété intellectuelle. Des réformes qui devraient concourir à l’amélioration de la compétitivité des entreprises, mais aussi de la valeur ajoutée des produits et services.

Étiquettes: