Onglets principaux

Société

Cameroun : 11 civils tués dans une nouvelle attaque de Boko Haram

Au moins 11 personnes ont trouvé la mort dans un nouvel assaut des membres du groupe terroriste Boko Haram, au cours de la nuit de jeudi au vendredi 19 avril 2019, dans la région de l’Extrême-Nord, ont indiqué des sources sécuritaires dans la région
381 vues
04/19/2019 - 18:10
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Des combattants de Boko Haram ont attaqué le village de Tcharkamari, à 7 kilomètres de la ville de Mora, chef-lieu du département Mayo Sava, dans la région de l’Extrême-Nord. Les djihadistes ont infiltré le village dans la nuit de jeudi à vendredi, à bord d’un véhicule et plusieurs motocyclettes, apprend-on.

Les assaillants ont ensuite mis le feu à des habitations, selon des témoignages. Tuant au moins 11 civils, d’après un bilan provisoire et non officiel. Les victimes, parmi lesquelles des enfants et des vieillards, ont pour la plupart, été tuées par les flammes.

« Ils sont entrés dans notre village et ont mis nos maisons à sac. Ils ont tiré à bout portant sur certains habitants, surtout les hommes qui pouvaient leur opposer la résistance. Ils ont ensuite mis le feu à nos maisons dont plus de vingt sont parties dans les flammes », a expliqué Inoua, un notable du village, cité par l’agence panafricaine de presse.

Alertées par les populations, les soldats de la Force Mixte Multinationale (FMM) de lutte contre Boko Haram sont arrivés à Tcharkamari après que les assaillants aient fui en direction du Nigéria voisin, d’où ils étaient arrivés.

Cette énième attaque de la secte djihadiste, la plus meurtrière depuis de plusieurs mois, vient interpeller la vigilance de la coalition sous-régionale de lutte contre Boko Haram (FMM), les comités locaux de vigilance et les populations. Ces dernières semlaines en effet, on note un regain d’activités des assaillants, qui multiplient les attaques au Niger, au Tchad, au Nigéria, et au Cameroun.

Étiquettes: