Onglets principaux

International

Paul Biya, nouveau Président en Exercice de la CEMAC

Le chef de l'Etat camerounais, Paul Biya, a été porté à la présidence de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC), pour les deux prochaines années, à l'issue du 14ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement, ce 24 mars 2019, à N’djamena.
393 vues
03/25/2019 - 15:43
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online
Photo d'illustration

Au sortir du 14ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEMAC, qui s’est tenu ce dimanche dans la capitale tchadienne, le Chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, é été désigné par ses pairs, comme président en exercice de l’organisme communautaire. Le Président Biya succède ainsi à son homologue tchadien, Idriss Déby Itno, qui a assuré la présidence rotative durant les deux dernières années.

Le Chef de l’Etat camerounais était représenté aux travaux de N’Djamena par le Premier Ministre Joseph Dion Nguté. Au nom du Président Paul Biya, chargé du processus de rationalisation des Communautés économiques régionales, le Chef du Gouvernement a présenté aux dirigeants de la sous-région, le rapport sur les avancées significatives enregistrées dans ce processus. Un rapport salué par ses pairs, indique le communiqué final des travaux de N’Djamena.

Lequel document indique également que la 15ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEMAC se tiendra à Yaoundé, sous la présidence du nouveau Président en exercice, Paul Biya.

Résolutions et réformes

Par ailleurs, un certain nombre de questions sécuritaires, économiques et de réformes ont été abordées au cours de ce 14ème sommet de la CEMAC. Des travaux qui ont été précédé par la 33ème session ordinaire du Conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique Centrale (UEAC), le 22 mars, et de la réunion de concertation du Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique Centrale (UMAC), le 23 mars dernier.

Parmi les questions abordées, la liquidation de la Compagnie Communautaire « Air-CEMAC ».  Les dirigeants de la sous-région ont, d’une part, adopté deux Actes Additionnels qui abrogent, l’un, la création de ladite compagnie et l’autre la fixation de son siège et d’autre part, a décidé de rétrocéder les apports des États membres au Fonds de Développement de la Communauté (FODEC), peut-on lire dans le communiqué final.

A également été discutée, la finalisation des Réformes Institutionnelles de la CEMAC, avec la décision de l’élection des Députés au Parlement Communautaire de la CEMAC au suffrage universel indirect et de l’autonomisation des Écoles communautaires. Aussi, la Commission de la CEMAC a été invitée à présenter les modalités d’organisation de cette élection, à la prochaine session de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement.

En outre, les Chefs d’États ont adopté la Politique Commune « d’Émigration, d’Immigration et de Protection des Frontières de la CEMAC », afin de consolider d’œuvrer en faveur de la libre circulation des personnes en zone CEMAC, indique le communiqué. 

Étiquettes: