Onglets principaux

Economie

Cameroun : L'émergence passe par l’industrialisation

Dans un entretien accordé à nos confrères de La Tribune Afrique lors du Forum International Afrique Développement (FIAD) des 14 et 15 mars 2019 à Casablanca, le Ministre Louis Paul Motaze déclare que le salut du Cameroun passe par l’industrialisation.
301 vues
03/25/2019 - 11:46
lucien embom
Journaliste

Il nous faut impérativement aller vers l’industrialisation, » souligne le Ministre des Finances (MINFI). Le MINFI situe le contexte dans lequel le Cameroun se trouve. Il précise qu’en ce moment, son pays est à la recherche des voies susceptibles de lui permettre de concrétiser son émergence à l’horizon 2035. Pour Motaze, l’investissement occupe une place de choix dans le Document Stratégique pour la Croissance et l’Emploi (DSCE).

Louis Motaze soutient que ce n’est que par l’investissement que le Cameroun peut atteindre l’émergence. Pour lui, la meilleure manière d’investir, c’est de développer le tissu industriel. Il n’y a pas d’avantage à s’agripper uniquement à l’exportation des matières premières. C’est important d’aller vers la transformation locale des matières premières. Le gouvernement de Joseph Dion Ngute priorise la transformation agricole.

De l’avis de Louis Paul Motaze, il faut passer d’une agriculture traditionnelle vers l’agriculture de seconde génération comme le prescrit le Président Biya. Le Plan Directeur d’Industrialisation a été adopté le 15 mars 2017. Sa mise en œuvre fait l’objet d’une attention particulière de la part du pouvoir en place. De l’avis du Ministre des Finances camerounais, l’industrialisation du Cameroun appelle l’implication directe de tous les acteurs.

Les investisseurs étrangers, les pouvoirs publics et les nationaux doivent mettre la main à la pâte. « Chaque fois qu'il est question d'investissements et de possibilité de mobilisation des sources de financement de ces investissements, le Cameroun devrait être présent, » insiste Motaze. Il faut éviter de développer la compétition entre investisseurs nationaux et étrangers. Le renforcement des investissements locaux est incontournable.

 

 

Étiquettes: