Onglets principaux

International

157 morts dans le crash d’un avion d’Ethiopian Airlines

Le Boieng 737 de la compagnie Ethiopian Airlines s’est écrasé peu après le décollage d’Addis-Abeba à destination de Nairobi au Kenya, dans la matinée de ce dimanche 10 mars 2019. Les 157 passagers ont tous péri dans l’accident, a indiqué la compagnie aérienne.
455 vues
03/11/2019 - 13:06
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

« Le PDG du groupe, qui est actuellement sur le site de l'accident, a le regret de confirmer qu'il n'y a pas de survivant », a indiqué Ethiopian Airlines, dans un communiqué dimanche. Selon la compagnie aérienne, 157 passagers de 32 nationalités différentes se trouvaient à bord du Boeing 737 MAX 8 qui devait assurer la liaison Addis-Abeba – Nairobi, ce dimanche.

L’appareil s’est écrasé dans un champ situé à environ 60 kilomètres au sud-est d’Addis-Abeba, près de la ville de Bishoftu, quelques temps après avoir décollé de l'aéroport international Bole d'Addis Abeba vers 08H38 (heure locale). L’avion avait disparu des contrôles radar six minutes après le décollage.

Selon le PDG d’Ethiopian Airlines, Tewolde GebreMariam, le pilote a fait part de « difficultés » peu après le décollage et il a demandé à rentrer sur Addis-Abeba. « Le pilote a mentionné qu'il avait des difficultés et qu'il voulait rentrer » et « il a eu l'autorisation », a déclaré M. GebreMariam au cours d’une conférence de presse.

La compagnie a précisé que Le Boeing 737-800 MAX 8 qui s'est écrasé était un appareil récent, livré courant 2018, et ayant passé un contrôle de maintenance le 04 février dernier. De son côté, la société Boeing s'est déclarée « profondément attristée d'apprendre la disparition des passagers et de l'équipage du vol Ethiopian Airlines 302 », dans un communiqué dimanche.

La compagnie a indiqué que des experts seraient dépêchés pour aider à la conduite de l’enquête pour déterminer les causes et les circonstances de l’accident. Aux cotés des enquêteurs de l’Agence éthiopienne de l’aviation civile, ils mèneront une enquête commune, a assuré le PDG.

Ce lundi matin, Ethiopian Airlines a annoncé que les deux boites noires de l’avion avaient été retrouvées dans les fouilles des décombres de l’accident. Toutefois, Les experts préviennent qu'il est trop tôt pour déterminer les causes de l'accident. 

Fin octobre 2018 déjà, un Boeing 737 MAX de la compagnie indonésienne Lion Air, s’était écrasé en mer de Java, peu après le décollage, faisant 189 morts. Deux accidents majeurs en quelques mois, de quoi susciter de sérieuses préoccupations autour de cet appareil du constructeur Boeing.  

Dans la foulée, Ethiopian Airlines a décidé de maintenir ses Boeing 737 MAX au sol, et la Chine a demandé à ses compagnies aériennes de suspendre les vols de ces appareils. L’Indonésie n’a pas tardé à leur emboiter le pas ce lundi.

Étiquettes: