Onglets principaux

Economie

Cameroun : La production bananière toujours en baisse

Selon nos sources, la production bananière est en baisse de 130.000 tonnes cette année à cause de la crise en zone anglophone.  
288 vues
11/12/2018 - 11:50
lucien embom
Journaliste

On apprend que la Cameroon Development Corporation (CDC), l’une des plus importantes actrices de la filière banane plantain au Cameroun tire le diable par la queue. L’entreprise du milliardaire Baba Danpulo, a décrété l’arrêt des activités dans une douzaine de plantations de banane. Le climat de terreur entretenu par les sécessionnistes dans la zone anglophone, a des effets multiplicateurs sur la baisse de la production bananière du Cameroun.

La production bananière camerounaise a chuté de 130.000 tonnes. La descente aux enfers de la filière banane plantain a commencé bien avant le déclenchement des tensions dans la partie anglophone du Cameroun. En 2015, le pays de Mongo Beti a déclaré 279.493 tonnes de banane à l’exportation. L’année suivante, 249.610 tonnes ont été exportées. Cette situation a poussé l’Association Bananière du Cameroun (ASSOBACAM) à tirer la sonnette d’alarme.

Depuis 2017, le Cameroun a perdu son statut de premier pays producteur de banane dans la zone Afrique Caraïbe Pacifique (ACP). La banane est le troisième produit d’exportation de la République du Cameroun. Cette denrée alimentaire très demandée sur le marché mondial, constitue une source de revenus sûrs pour son économie. La production bananière annuelle du Cameroun est estimée à environ 1,2 tonnes.

La banane est le fruit ou la baie dérivant de l’inflorescence du bananier. La banane est en général un produit très stérile émanant des variétés domestiquées. Seul les fruits des bananiers sauvages et de quelques cultivars domestiques contiennent des graines. La banane est jaune avec des tâches brunâtres lorsqu’elle est mûre. Quand elle ne l’est pas, la banane présente une couleur verte. Le mot « banane. » est dérivé du portugais.  

Étiquettes: