Onglets principaux

Société

Cameroun – Crise anglophone : Les femmes protestent contre les violences

Au moins 64 groupes de femmes ont organisé un sit-in ce mercredi, 29 aout 2018, dans la ville de Buea, pour dénoncer les violences entre groupes séparatistes et Forces de sécurité dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-ouest
860 vues
08/30/2018 - 18:26
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Plusieurs dizaines de femmes se sont rassemblées mercredi place "Bongo Square", à Buea, chef-lieu de la région du Sud-Ouest, afin de protester contre les violences qui perdurent dans la zone. Un sit-in de plusieurs heures pendant lequel on a pu lire divers slogans sur les pancartes brandies. « Non à la guerre », « la guerre est couteuse, mais la paix n’a pas de prix » ou encore, « les filles ne sont pas des objets de viol. Non au viol ! » 

Originaires des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, ces groupes de femmes ont voulu démontrer que fasse à l’impasse dans laquelle se trouve la crise actuellement, les femmes peuvent également participer au dialogue et au processus de paix.

« Il s’agissait, pour nous, de dire au monde que les femmes en ont assez de pleurer. Ce conflit partout fait que les mères ne dorment pas. Nous ne pouvons pas être à l’aise quand nous savons que certains de nos sœurs et enfants sont dans les buissons », confie Anne Mujong, présidente de l’association « Voices of Women ».

Déclenchés il y’a près de 2 ans, les combats perdurent et la crise s’enlise. Le conflit entre sécessionnistes et armée régulière a déjà fait des centaines de victimes civiles et militaires. Tandis que plus de 160.000 personnes ont dû abandonner leurs domiciles, fuyant les violences vers les autres localités. Des milliers d’autres se sont réfugiées au Nigéria voisin.

Jusqu’ici, les tentatives de dialogue entre Gouvernement et militants séparatistes sont restées infructueuses.

Étiquettes: