Onglets principaux

Politique

Cameroun : Ce que Maurice Kamto propose aux Camerounais

Dans son projet de société, Kamto vend un libéralisme libérateur dont la finalité ultime est l’homme en tant qu’être social.
1,079 vues
08/25/2018 - 11:39
lucien embom
Journaliste

C’est un libéralisme qui appelle tous les citoyens au travail, à travailler dur, pour que l’ensemble de la société se porte mieux. Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) entend mettre la politique au service d’un Cameroun uni dans sa diversité, réconcilié avec son histoire démocratique, mobilisé comme nation et tendu vers un avenir partagé. Le MRC est disposé à organiser le vivre ensemble dans une Nation divisée par l’indigence intellectuelle.

Maurice Kamto estime qu’une attention doit être accordée à la situation particulière de la communauté anglophone en tant réalité spécifique non assimilable au problème des ethnies. Il s’agit d’une réalité à la fois historique et culturelle liée à l’héritage colonial et qui a pour pendant une autre réalité historique et culturelle, celle de la communauté francophone. Le Cameroun dans sa configuration est le produit de ce double héritage qu’il faut préserver.

Le parti de Kamto est convaincu que l’efficacité de la lutte contre la corruption exige une stratégie orientée de haut en bas. C’est du reste au niveau des strates supérieures des administrations et autres structures publiques qu’il est possible d’atteindre l’objectif de la tolérance zéro. Le MRC devra veiller à l’exemplarité dans ses propres rangs. La lutte contre la corruption est tributaire de la restructuration des institutions anticorruption.

En ce qui concerne les forces de défense, il s’agira de définir clairement une doctrine de défense nationale dans laquelle cohabite l’option d’une armée de métier et le concept de défense populaire. Maurice Kamto pense qu’il faut rétablir l’armée nationale dans sa mission historique et républicaine de défense de la nation contre les périls extérieurs et se garder de l’utiliser aux opérations de maintien de l’ordre, sauf en cas de situation insurrectionnelle.

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun promeut une politique de polycentrisme énergétique permettant la valorisation de toutes les principales sources d’énergie faisant aujourd’hui, l’objet d’une maîtrise technologique ainsi que des coûts de production pour les mettre au service de l’essor socio-économique du pays. L’hydroélectricité restera privilégiée en raison des extraordinaires potentialités du pays dans ce domaine.

Le MRC entend tout mettre en œuvre pour engager un processus de croissance qui se situera entre 8 et 12% au cours de la prochaine décennie, grâce à l’effort collectif des filles et fils du pays et aux éventuels apports extérieurs. L’objectif de plein emploi impose de concentrer un maximum d’efforts dans tous les secteurs d’activité. Pour y parvenir, le MRC entend promouvoir une politique d’allègement de toutes les formalités et services aux PME.

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun vise un taux de scolarisation de 100% à un horizon de 10 ans au niveau de l’éducation de base. Car avec le MRC, plus aucun enfant ne pourra être dispensé de l’éducation scolaire. Les questions relatives aux infrastructures sanitaires et à leur gestion doivent faire l‘objet d‘une redéfinition, tenant compte des rôles respectifs de l‘Etat, de la région et du secteur privé.

 

Étiquettes: